“Je ne peux pas croire à une statue de la Liberté”

liberte_statue_A

.
Tout à l’heure, sur France-Culture, j’écoutais une rediffusion où Alain Jouffroy parlait de la Liberté et il disait :

“Il y a un paradoxe que je trouve incroyable, c’est qu’on ait transformé la Liberté en statue ! C’est à dire qu’on a immobilisé la Liberté, ce qui est l’absurdité totale. Un oiseau, peut-être, mais une grosse dame comme ça – comme la République, non ! Je ne peux pas croire à une statue de la Liberté.”

Finalement, c’est peut-être la statue de Loris Gréaud au Louvre qui correspond le plus à ce qu’on a fait de la liberté dans le monde Continue reading

Ces gens étaient tout simplement des géants…

Liberte_Arts&metiers
.
Ce matin, avec Odile, au Conservatoire des Arts et Métiers pour voir le pendule de Foucault et aussi la maquette en plâtre (réalisée au 1/16e) du modèle primitif de la tête de la statue de la Liberté. La maquette – exécutée très vraisemblablement par Bartholdi lui-même en 1875 – a servi à réaliser les différents agrandissements des éléments formant la statue définitive envoyée à New-York en 1886. On s’est tellement résignés, dans ce pays – depuis des décennies et dans tous les domaines – à être dirigés par des nains qu’on est stupéfait de voir combien ceux de cette époque étaient immenses et pensaient grand.

Vivement que des géants comme ça reviennent ! et chassent les petits mickeys qui plombent le pays.

[photo pas très nette car prise derrière la vitre]

Vivement que les géants reviennent !

Geants_A
.
Ce qui est bien quand on ne connait rien comme moi, c’est qu’on fait des découvertes tout le temps ! Par exemple là, toujours sur le tourniquet de la petite papeterie au coin de ma rue, je tombe sur cette photo que je ne connaissais pas de la statue de la Liberté surgissant, immense, du toit de l’atelier minuscule du sculpteur Batholdi, rue de Chazelles, en 1885…. Je la trouve sidérante.

Geants_B
.
Ces gens pensaient grand, avaient un toupet énorme et étaient carrément des géants. Aujourd’hui, nous sommes entourés de nains qui nous font honte parce qu’ils sont petits, qu’ils pensent petit et qu’ils créent petit.

J’aimerais que les petits mickeys s’en aillent avec leurs seaux de popcorn, et que les géant reviennent ! Cela nous changerait la vie.

*

Le noir et blanc c’était beau…

photo © Keystone

Frédéric Auguste Bartholdi sur Wikipedia

%d bloggers like this: