Je bois trop de café. Mais alors carrément trop

cafe_05
.
Je bois beaucoup trop de café. Carrément trop. Café ++ comme ils disent en informatique. Et il me faut des doses tellement fortes que je les prends presque en intraveineuse… Sinon c’est simple, je tombe.

Dans son Dictionnaire de 1853, l’Abbé Migne parle de trois anglais condamnés à être pendus et qui obtinrent une sorte de grâce à condition que l’un ne vive que de thé, l’autre que de café et le troisième que de chocolat.

L’homme qui ne se nourrissait que de chocolat mourrut au bout de 8 mois ; il était en état de complète décomposition, il était mangé par les vers et ses membres tombaient les uns après les autres. Le condamné au café (bon ça c’est moi) ne dépassa pas 2 ans : il était défiguré, comme si le feu avait calciné tout son intérieur (beurk). Enfin celui qui ne se nourrissait que de thé put aller jusqu’à la troisième année : il était si maigre et son corps si diaphane qu’en plaçant une chandelle derrière lui on pouvait voir “tout l’intérieur”.

Bon c’est terrible d’aller lire des trucs comme ça à la BN. Demain j’achète des albums du Père Castor ou des Beatrix Potter. C’est trop bête l’érudition; ça vous fout la pétoche ! Mais comment faire autrement ? J’ai bien pensé à mettre des petites allumettes sous les paupières pour les tenir ouvertes, comme un store italien, mais c’est compliqué et elles tomberaient tout le temps.

Je vois d’ailleurs que j’ai ce problème depuis longtemps (déjà en 2004 !). Le cycle est toujours le même : pour tenir debout je prends du café, le café m’empêche de dormir donc je prends du café pour me réveiller et tenir debout…etc etc …

%d bloggers like this: