Même les trottoirs ne sont plus ce qu’ils étaient !

pieton_anim2.gif Vous allez me dire que je grogne tout le temps mais tout de même : avant je pouvais marcher tranquillement dans la rue, le nez en l’air, la tête dans les étoiles ou dans un livre, je pouvais ne penser à rien, écouter les oiseaux et me réciter des poèmes… Maintenant il faut que je fasse attention au scooter qui roule sur le trottoir, à la moto qui me fonce dessus à contre sens et, si j’ai le malheur de me déporter légèrement sur le côté, je risque de prendre de plein fouet un roller qui déboule sans prévenir… Bref, je ne suis pas très content de l’évolution des choses et du statut du Piéton de Paris. Après avoir tué le silence, ils sont en train de tuer la flânerie et la déambulation tranquille. Il y a belle lurette que Paris n’est plus la grande salle de lecture d’une bibliothèque que traverse la Seine et que décrivait Benjamin. Aujoud’hui, Aragon serait culbuté par une moto sur un trottoir des Buttes-Chaumont et Léon-Paul Fargue renversé par un roller. Le monde n’est vraiment plus ce qu’il était. Avant d’être assassiné comme piéton et empaillé au Muséum comme spécimen de flâneur, je vais déjà me fabriquer un casque orange avec clignottants pour me protéger.

%d bloggers like this: