Leur anti-capitalisme a enfin marché : le sale rat de capitaliste est mort !

rat2
.

Depuis des décennies, toute la sphère de la bienpensance gauchisante et militante (et ça fait du monde : syndicats, intellectuels, médias, enseignants, politiques, progressistes, etc…) a cassé du patronat, cassé du capitalisme, cassé du chef d’entreprise, cassé du bénéfice d’exploitation, cassé du dividende !

Et ça fait un bon moment que ça dure : rappelez-vous le Club de Rome (à la fin des années 60) et sa fameuse “croissance zéro” qui a donné des ailes à tous les partisans de l’écologie politique… Depuis plus de trente ans, la rengaine collective a été : il faut défendre les droits-z-aquis et détruire le méchant capital qui exploite les travailleurs !

Et tous nos ministres se sont pavanés avec leur “État-Providence” qui allait tout régler : la croissance, l’emploi, le pouvoir d’achat, les retraites, le bien-être, le vivre-ensemble, tout ! Les chefs d’entreprises étaient de sales exploiteurs mais, heureusement, on avait Montebourg, le Front de Gauche, les 35 heures et surtout un formidable outil fiscal qui allait booster tout ça et redistribuer la richesse grâce à des aides généralisées…

Il suffisait de prendre aux riches et de le redistribuer aux pauvres. Les capitalistes dehors ! Ils comme ils vous disaient en plus que c’était le sens de l’histoire et que si vous contestiez leur idéologie vous étiez un réactionnaire nauséabond ou un sale rat de capitaliste, il valait mieux ne pas trop la ramener… Ajoutez à cela une dette abyssale et ça a marché !

Eh bien le plus drôle c’est qu’on y est : la croissance est à zéro et le capitalisme est moribond !

Le PIB n’augmente plus et les entreprises ne créent plus d’emplois. Elles croulent sous les charges et la concurrence étrangère, elles déposent leurs bilans, les plans sociaux s’accumulent et le Pôle emploi est en feu ! La formation professionnelle est un scandale absolu et un asile géré par des fous cf. “Les fous priés de réformer l’asile” (article d’Alexandre Jardin)

Le chômage atteint des limites insoutenables malgré les mensonges officiels ou la farce présidentielle de l’inversion des courbes…

Bref on est enfin dans le mur. Ils sont vraiment très forts : ils voulaient la fin du capitalisme, ils l’ont. Youpi ! Maintenant on a Pôle emploi, submergé par l’arrivée massive des chômeurs et des fins de droits… Beau travail !

Sophie de Menthon a raison : : il faut former ceux qui nous gouvernent et les envoyer de toute urgence dans des écoles pour leur apprendre les bases du capitalisme. Moi, vous me connaissez, je choisirais une solution beaucoup plus radicale, inspirée de Mao Zedong qu’ils aimaient tant dans les années 60 : les envoyer tous (ministres et parlementaires) aux champs pendant plusieurs années. Dans des camps de rééducation, juste histoire de leur apprendre les bases rudimentaires !

L’Etat providence c’est magique (la cigale et la fourmi)
La poule capitaliste en 3 images
Du capitalisme performant à la faillite de l’État-Providence en 3 images
Pourquoi le Darwinisme économique de Hollande ne peut pas marcher
La mort du sale rat de capitaliste racontée aux petits enfants
La culture anticapitaliste de ce pays est tout simplement terrifiante !
Ça y est on a touché l’os !

Ils pensent avoir leur retraites comme ça :
rat_capit_patrons

2 responses to “Leur anti-capitalisme a enfin marché : le sale rat de capitaliste est mort !

  1. Pingback: Remaniement : mais ma parole, cette taupe ferait un parfait Premier ministre ! | Contrepoints

  2. Pingback: Montebourg va dresser et dompter le capitalisme. Ah mais ! | Switchie5

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: