Ces gens étaient tout simplement des géants…

Liberte_Arts&metiers
.
Ce matin, avec Odile, au Conservatoire des Arts et Métiers pour voir le pendule de Foucault et aussi la maquette en plâtre (réalisée au 1/16e) du modèle primitif de la tête de la statue de la Liberté. La maquette – exécutée très vraisemblablement par Bartholdi lui-même en 1875 – a servi à réaliser les différents agrandissements des éléments formant la statue définitive envoyée à New-York en 1886. On s’est tellement résignés, dans ce pays – depuis des décennies et dans tous les domaines – à être dirigés par des nains qu’on est stupéfait de voir combien ceux de cette époque étaient immenses et pensaient grand.

Vivement que des géants comme ça reviennent ! et chassent les petits mickeys qui plombent le pays.

[photo pas très nette car prise derrière la vitre]

Advertisements

Pour se détendre les nerfs, rien de tel qu’une bonne dose de pendule de Foucault…

pendule_foucault2

.
Au Conservatoire des Arts & Métiers avec Odile ce matin pour voir l’original du pendule de Foucault… Mais celui qui se balance au Panthéon a finalement plus d’allure… et un effet plus calmant pour la tête :-)

Au pied de Notre-Dame tout à l’heure avec Odile…

rose_notre_dame
.
dans le vent, comme une tempête de neige de flocons roses…

Posted in sensible

Tags:

Permalink

L’élégant petit cheval du Conservatoire des Arts et Métiers

cheval_Arts&Metiers
.
Maquette du dispositif utilisé pour monter sur son piédestal le cheval de bronze de la place Louis XV à Lyon. (photo pas très nette car prise à travers la vitre sale…).
.
D’autres petits chevaux…
Le cheval de Caligula
Le cheval à l’intérieur du bloc de marbre
Youpi, tout va mal !
Le cheval du Condottière
Les naseaux bouillonnants du canasson

Posted in sensible

Tags:

Permalink

J’aime les grands catalpas, mais je hais carrément les moustiques !

catalpa_luco
.
Hier c’était le merle (vers 4:20 ça n’a pas loupé, il m’a réveillé, comme d’hab, mais lui est civilisé). Mais ensuite, vers 5:45, : premier moustique de l’année (en avril !) : un vrai malade mental ; pas pu me rendormir…

Ce qui est carrément prémonitoire c’est qu’hier – donc avant que l’abruti ne me pique sauvagement cette nuit – je passais devant le splendide catalpa du Luco et j’ai regardé ce qu’ils en disaient sur Wikipedia :
Continue reading

Oui, je sais, je n’aurais pas du…

Baratin
.
J’ai encore écouté les nouvelles à France-Inter tout à l’heure… Il faut absolument que j’arrête.

A comparer avec ces hommes de C.F. Ramuz qu’on ne peut pas ne pas entendre…

J’ai rencontré un drôle de type rue de Fleurus tout à l’heure…

squelette_ecroche_rue__fleurus
.
Il n’était pas là hier, chez le vieux libraire poussiéreux…
Sans doute un copain de celui là ou de celui-là au regard troublant…

Villes italiennes…

Bon, la galerie était fermée quand je suis passé, mais tout de même, que ces villes font rêver – même comme ça derrière des barreaux du boulevard Raspail un jour triste et froid d’avril 2013… Bon, il manque tout de même ma préférée : Sienne :-)
.
villes_italie

Posted in sensible

Tags:

Permalink

Nous hommes : gentils bisounours. Dieu, lui méchant-méchant !

dupondDieu
.
Une amie m’a dit que j’exagérais un peu avec mes histoire de vieille chrétienté du moyen-âge et de CV de Dieu… Et elle n’a sans doute pas tout à fait tort car souvent je force le trait mais si vous saviez ce que le matérialisme forcené de mes contemporains m’exaspère ! Mais de là à dire que c’est le “Livre” (celui des religions du Livre : les musulmans, les chrétiens, les juifs…) qui a produit tous les morts, je trouve que c’est un peu exagéré.

On aura beau rėpéter que c’est la faute à ce méchant Livre, en fait ce sont les hommes qui se vautrent dans le mal.
Continue reading

Posted in sensible

Tags: , ,

Permalink

Le merle qui chante dans la cour doit être un Frère Bénédictain…

merle_01
.
Le petit merle qui vit dans le tilleul de la cour de mon immeuble est un grand maître spirituel devant l’Eternel. Vu son scapulaire noir, il doit être un Frère noir de l’ordre des Bénédictains – je ne lui ai pas demandé mais je le pense…

Le soir, vers 20h15, il chante pendant l’office de Complies. Parfois il continue jusqu’à après 21:30, puis il va se coucher car il est très assidu aux offices de l’aube. Moi, j’arrête le généralement mon ordi vers 1:00 du matin. Et naturellement, comme je n’ai tenu que grâce à mes 67 tasses de café, je suis mort et ne rêve que de dormir…

Mais lui, pof, à 4h10 pile, il se lève tout frais et dispos pour assister à l’office de Vigiles à 4h30. Son chant est manifiquement mélodieux, fluté et joyeux mais surtout incroyablement strident et donc il me réveille tous les jours à 4h15 (d’où les 70 tasses de café…).

Après l’office de Laudes à 7h45, il arrête de chanter. Moi : mort, épuisé, éreinté, exténué… Lui : très content, il a terminé ses offices, enfin jusqu’à tierce ou none où il se rappelle parfois à moi entre deux cantates de Bach.. Que voulez vous c’est un frère de l’ordre des Bénédictains : on ne rigole pas avec la Règle dans le tilleul de la cour ! Même si on s’est répartis les rôles de la devise Ora et labora (à lui la prière, à moi le travail… et le café).
.
Si vous voulez suivre l’horaire du merle de la cour …
sriiii, pök-pök-pök, tchink et tchouk, tchouk…
Les oiseaux qui surgissent des phrases de Léonard
Les corbeaux c’est carrément autre chose !
Les sénateurs aussi !
Enfin un plan de lutte contre l’illéttrisme des moineaux
Nostalgie de la vieille Chrétienté du Moyen-âge…

Les sénateurs font chier !

senat_crottes_oiseaux2
.
Ça fait maintenant plus d’une semaine que ça dure et que personne au Palais du Luxembourg ne se bouge le cul ! Je vous explique : la semaine dernière, je ne sais pas ce qui s’est passé, mais les oiseaux du Luco ont du manger du cheval dans leurs lasagnes, ou ce sont les giboulées, je ne sais pas, mais ils ont eu une chiasse pas possible; Un vrai délire qui a frappé pratiquement toutes les chaises et fauteuils du Luco.

Moi, bonne poire, je me suis dit : bon, les jardiniers sont équipés de lances d’arrosage et de balais, ils vont faire quelque chose rapidement. Mais non, rien. Une semaine après je me suis mis à rêver : “peut-être qu’un sénateur va s’en rendre compte et donner des instructions pour que ce soit nettoyé au plus vite”. Que nenni. Rien. Personne ne bouge; Ils s’en foutent. Et depuis deux semaines il ne se passe rien.

Vous savez quoi ? Je ne peux tout simplement plus les supporter. On les paye grassement, ils vivent comme du gui sur nos impôts, ils plombent le pays avec leurs lois de merde, ils ne se bougent pas le cul et ils n’entretiennent pas les chaises sur lesquelles on pose le notre.

A titre de comparaison – pour que vous compreniez pourquoi ils s’en foutent – je vous ai mis à gauche la photo de LEURS FAUTEUILS ROUGES ! Vous comprenez maintenant pourquoi ils s’en contre-tapent ?
.
Heureusement, le Luco est aussi un grand port de pêche au bord du Nil

Tous les jours au Luco ? Mais pourquoi ?

Luco_orme_
.
Ils me disent : “mais Eric, qu’est ce que tu peux bien trouver encore d’intéressant au Luco alors que y vas tous les jours ?”
Eh bien, pour cet arbre par exemple : l’orme de Sibérie ! (Zelkova carpinifolia, Caucase).

Et j’écoute aussi tous les jours des Cantates de Bach et je ne m’en lasse pas !

Et il se passe tellement de choses au Luco ! (recherche en vrac sur le mot clé ici)

Je crois que je vais embaucher ce type…

Je viens de relire ce curriculum vitae, et je crois que je vais embaucher le gars… Bon, ça dépendra effectivement de l’entretien d’embauche mais il m’a l’air tout ce qu’il y a de très bien. Et surtout il a fait des trucs totalement dingues. Assez délire même quand j’y pense. Je ne pige pas qu’un type comme ça soit sans boulot par les temps qui courent… En tout cas il a l’air sérieux, compétent et surtout pas m’as-tu-vu comme un intermittent du spectacle. Et n’importe comment les autres candidatures pour le poste sont nulles. Peut-être qu’il a bidonné son CV, on ne sait plus aujourd’hui. Mais bon, je vais tout de même l’appeler et tenter le coup, qu’est ce que je risque ?
CV-de-DIEU_02
.
J’appartiens au monde d’avant la pomme !
J’aimerais bien que Dieu éteigne le soleil un moment…
Dieu est grand
Le Paradis est un état
Adam et Eve me tapent sur le système
La main de Dieu
Les horaires que j’aime…
La Création (Ghiberti)
Dieu surveille les pommes depuis le début de la Création ?
Texte de la Genèse

Les crayons des jardiniers du Luco…

crayons_pieux_Luco
.
Hier les jardiniers du Luco taillaient leurs pieux pour dessiner leurs nouvelles plantations… Je me suis donc dit que c’était le moment de les passer à la couleur… Ça m’avait tellement énervé que Sabrina trouve d’aussi beaux crayons dans la forêt que je viens d’en faire quelques uns dans Photoshop (mal dessinés parce que je fais tout beaucoup trop vite, mais bon…). Ceux de Sabrina sont évidemment beaucoup plus beaux. Insurpassablement magnifiques même. Parce que vraiment peints en vrai… Mon Dieu que le numérique est décevant tout de même !

Ah qu’il est joyeux et coquet notre urbanisme contemporain !

Généralement, je fais deux sortes de promenades : soit le Luco – évidemment. Soit carrément dans mes musées numériques, dans des toiles que j’agrandis à 200% jusqu’à ce que, hop, la tête bascule et que je passe de l’autre côté, pour tomber dans la peinture elle-même, dans le petit paysage

Aujourd’hui tenez, je suis reparti dans une petite ville que j’aime bien parce qu’elle est tout le contraire de ce que tous ces crétins d’idéologues de l’urbanisme contemporain nous ont fourgué depuis la Charte d’Athène.

ville2Corbusier
.
A propos de Charte d’Athènes, j’écoutais récemment une conférence Pierre-Robert Pitte sur Le Corbusier et il n’y allait pas avec le dos de la cuiller !

Il évoquait notamment les quelques 170 “grands ensembles” – mais oui, vous savez, ces ZUP de merde qu’on appelle aujourd’hui “quartiers”. Vous vous demandez d’où ils viennent ? Pas seulement de l’urgence de l’après-guerre où il a fallu reconstruire, mais surtout d’un vrai projet idéologique exprimé précisément dans cette fameuse Charte d’Athène. Ce petit livre terrifiant a été la bible de pratiquement tous les architectes qui ont dessiné l’urbanisme contemporain.

Continue reading

Le Luco, grand port de pêche au bord du Nil

Luco_Nil2013
.
J’aime bien quand, fin avril-début mai, ils sortent les grands palmiers de l’Orangerie où ils ont passé l’hiver au chaud.

J’y étais encore aujourd’hui par un froid de canard et, miracle de la ponctualité des jardiniers du Sénat, les palmiers étaient là, pile à l’heure… Les enfants aussi qui poussaient leur bateaux à voiles sur le grand bassin. Moi, vous me connaissez, tous les ans je pars au quart de tour : je vois les palmiers, le vent se lève, les mouettes ricanent, et hop, je suis en vacances : je vogue dans ma felouque sur un Nil lent, large et limoneux où somnolent de grands crocodiles bruns sur le dos desquels se posent des oiseaux bleus au ventre jaune…

Les vrais crocodiles, c’est évidemment dans l’hémicycle du Sénat qu’ils dorment.
Continue reading

Et maintenant ces abrutis haïssent les Allemands !

pendus_Jq-Callot

Jacques CALLOT, “Grandes Misères de la Guerre”, 1633, British Museum.
.
Partout les arrières petits-enfants des adeptes de la Terreur ne rêvent que de ça… Ils ont haï les protestants, et puis ils ont haï les nobles, et haï les ci-devant, et haï les vendéens, et haï les bourgeois, et haï les riches, et haï les juifs, et haï les arabes, et haï les hutus et les tutsis, et haï les chiites et les sunni, et haïs les …. bon allez j’arrête vous avez compris.

Avant ils haïssaient les boches et maintenant j’entends à la radio qu’ils haïssent les allemands… Mon Dieu, pardonnez-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font (ni ce qu’ils disent)…

C’est toujours la même vieille histoire du bouc émissaire dont a parlé magnifiquement René Girard. Et ça tourne en boucle depuis la nuit des temps parce qu’ils n’ont pas de cerveau. Juste des tripes. Des tripes qui sentent mauvais comme tous les abats. Ils ont le front bas des sans-culotte et c’est pour ça que l’avenir est sombre. Comme disait le vieux Bob Dylan, it’s a rain’s a-gonna fall…

Les paroles ci-dessous pour ceux à qui ça rappelle de bons souvenirs…

Continue reading

Posted in sensible

Permalink

Nostalgie de la vieille Chrétienté du Moyen-âge…

anges_giotto
.
J’étais au Louvre hier soir avec Muriel pour voir la belle expo GIOTTO… Si vous voulez y aller, c’est ici

Mon Dieu que la vieille chrétienté du Moyen-âge était belle : avec ses milliers d’anges, ses annonciations, ses nativités, ses vies de saints, ses crucifixions…. C’est immense – et terrible – ce qu’on a perdu en vivant dans une société où règnent désormais en maîtres les nouvelles et dérisoires élites du matérialisme dialectique athée … Ils ont effacé tout ça délibérément, à grands coups d’éponge de laïcité combattante et de détestation haineuse de la vieille chrétienté … Parce qu’ils avaient une pensée bêtement profane et ils se sont comportés comme des profanateurs.

Oui, je sais que pour ceux qui ne l’ont pas connue, cette vieille civilisation n’a plus d’importance. Mais pour des vieux dinosaures comme moi, nés à l’époque du big bang, la nostalgie est immense. Rien que de regarder ces anges, je sens l’air vibrer… le silence se remplit d’une immensité spirituelle ineffable et pof, je saute dans une autre dimension du temps … (oui, je sais, je suis gravement atteint !).
.
Mes petites soeurs les hirondelles…
J’aime tellement cette Annonciation…
Sauter dans une autre dimension du temps
Le collège des Bernardins
.
Ci-dessous quelques autres liens pour se ballader… Continue reading

Je relève de la pédiatrie !

jacynthe_rose.jpg

Depuis toujours, je suis impatient : je veux que tout aille vite ou plutôt qu’on ne tergiverse pas et ne perde pas de temps. Quand les choses demandent du temps (planter des chênes par exemple) je sais bien sûr attendre et être patient. Mais pour le reste, je n’aime pas que les gens traînent.

J’ai appris que ce syndrome (qui exaspère les gens de mon bureau) ne relevait pas de la psychiatrie mais de la pédiatrie : mon comportement est en effet typiquement celui des enfants qui ne savent pas différer leurs impatiences (“je veux ma glace à la vanille tout de suite !”). Voilà, c’est exactement ça : je n’arrive pas à différer mes impatiences.

Mais avec les jacinthes, c’est différent :
Continue reading

La terrifiante servilité économique des médias

loup_moliere
.
La servitude volontaire des gens des médias ne cessera jamais de me sidérer.

Les voir, comme dans la fable du Chien et du Loup, sacrifier leur liberté de pensée et leur jugement critique (notamment dans le domaine crucial de l’économie où ils continuent de propager – en bons petits soldats d’une idéologie totalement dépassée – des idées absurdes qui mènent à la catatrophe, et tout ça pour le prix de leur petite sousoupe dérisoire, que voulez-vous, ça m’explose la tête !

Je préférerai toujours les loups qui refusent le collier et courent en liberté ! Et donc, assister à leurs courbettes conformistes devant l’idéologie du temps, les voir renoncer à penser pour – la chaine au cou – flatter les maîtres qui les subventionnent et leur donnent des caresses pour les dissuader de faire un travail d’enquête avec des analyses objectives et rigoureuses sur ce qui marche et ne marche pas en économie, tout cela me sidère…

Mais bon, c’est comme ça en France et depuis longtemps, donc il y a peu de chances que ça change : conformisme, servilité et décadence….

Du coup je repense à la fable du “Chien et du Loup” de la Fontaine dont je vous mets juste les dix lignes de conclusion car je sais que plus personne n’a le temps de lire (mais je vous ajoute tout de même, plus bas, le texte en entier)…

Chemin faisant il vit le col du Chien, pelé :

Qu’est-ce là ? lui dit-il. Rien. Quoi ? rien ? Peu de chose.

Mais encor ? Le collier dont je suis attaché

De ce que vous voyez est peut-être la cause.

Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas

Où vous voulez ? Pas toujours, mais qu’importe ?

Il importe si bien, que de tous vos repas

Je ne veux en aucune sorte,

Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor.

Cela dit, maître Loup s’enfuit, et court encor.

.
[Fable en entier ci-dessous]

Continue reading

Je pense souvent à cette belle femme souriante de l’avenue de Breteuil

femme-breteuil3
Nostalgie des jours heureux…

Posted in Confettis

Permalink

L’IRM cervicale a fait d’immenses progrès

[Ce post est un vieux post de 2007 mais comme je parlais de cet ANGE hier à Sabrina, je le remonte ici juste pour lui montrer la photo. Mais ça date d’il y a six ans : mon cerveau est pire aujourd’hui :-]
.
L’imagerie par résonance magnétique (IRM) a fait d’immense progrès au cours des dernières années. Grâce à une résolution spatiale et temporelle extraordinaire, elle révèle maintenant les moindres détails du fonctionnement du cerveau. La vue du mien est édifiante de précision (voir photo ci-dessous). Pratiquement plus de zones activées, plus de mouvement, des gravats… Heureusement il y a un ange là-haut … Peut-être va-t-il finir par faire quelque chose ?

dresden1945_2.jpg
Mon cerveau en 2008 après Alzheimer ou Dresde après les bombardements de février 1945 : c’est pareil !

L’ange de l’histoire de Klee
Liste des villes à protéger
Les journées avec Alzheimer
.
D’autres anges…
J’aime bien ces anges…
j’aime tellement cette Annonciation…
L’ange voleur d’étoiles,
Sûrement j’exagère
Wer wenn ich schreiee
L’ange des ruines de Dresden…
J’aimerais bien que Dieu m’accorde 3 secondes !
Pourquoi Fra Angélico a t-il peint ce trou ?
Des ailes (d’ange?) pour planer au-dessus de la mort …

Les hommes politiques ne supportent pas la moindre critique !

alarme

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les hommes politiques sont une espèce très bizarre : quand il y a un problème, on ne peut jamais les alerter et suggérer des solutions (sur la montée du chômage, la catastrophe de la dette, la réduction des dépenses, la redéfinition du périmètre de l’État ou n’importe quoi…). Outre qu’ils considèrent qu’il n’y a pas de problème, ils le prennent toujours très mal et on ne peut donc jamais les critiquer : ce n’est jamais le moment. Ni avant, ni pendant, ni après !

– Si on émet des critiques AVANT, ils disent que vous leur faites un procès d’intention !
– Si vous les critiquez PENDANT, ils disent que ce n’est vraiment pas le moment de les démoraliser ou, pire, que vous leur donnez un coup de poignard dans le dos pendant qu’eux, ils se défoncent !
– Et si vous les critiquez APRÉS, ils disent que c’est trop tard, qu’il fallait le dire avant, et que c’est facile maintenant de le dire après !

Et pour bien vérouiller, ils ajoutent de façon sarcastique : “alors maintenant ce qu’on attend ce sont des “critiques constructives” ! Sous-entendu constructives dans leur sens, sinon ce n’est pas constructif. Bref vous êtes piégé. Ahurissant non ?

Si vous ne pensez pas comme eux, c’est que vous êtes contre eux. Et donc vous êtes négatif puisqu’eux – forcément – sont “positifs” ! Bref, ne leur dites surtout pas – à aucun moment – que leurs méthodes pour lutter contre le chômage ou faire redémarrer la croissance ne sont pas bonnes : si vous tirez la sonnette d’alarme vous serez puni “jusqu’à 3750 euros d’amende, et 6 mois d’emprisonnement” !
.

*

Mode d’emploi pour désamorcer les critiques
Ils me pompent avec leur histoire de verre à moitié plein…

Les oiseaux qui font tourner le cadre en bois…

Plus ça va et plus j’aime ces oiseaux qui volent sur le cercle en bois extérieur…
oiseaux_Detail_3
Ils vont tous dans la même direction, et pas seulement pour donner du “mouvement” à l’œuvre, mais pour faire “tourner le soleil et les autres étoiles” comme le dit Dante à l’ultime fin de la Divine Comédie (Paradiso XXXIII,145)

L’amor che move il sole e l’altre stelle

Et si Dante le dit, alors c’est forcément vrai…

Les oiseaux qui surgissent des phrases de Léonard
.
A propos du Paradis (avant d’en être chassé à cause de deux abrutis :
Expulsion du Paradis (3)
Expulsion du Paradis (2)
Expulsion du Paradis (1)
Expulsion du Paradis (5)

Les deux abrutis : Adam et Eve
Vous savez quoi ? Adam et Eve me tapent sur le système !
.
Agrandir à 200% et sauter dans une autre dimension du temps

The Paradise, BLES, Herri met de, (Oil on panel, diameter 47 cm, Rijksmuseum, Amsterdam)

Posted in Confettis

Tags:

Permalink

“Toute l’année est jolie…”

japmask2

On se demandait tout à l’heure, avec Sabrina, quel était le mois de l’année que nous préférions… Et comme on les aimait tous – comme Sei Shônagon – je remets ici ce vieux post de 2003 pour qu’il nous rafraîchisse la mémoire…

Sei Shônagon était dame d’honneur, attachée à la princesse Sadako qui mourut en l’an 1000. Ses “Notes de chevet” ont été composées dans les premières années du XIe siècle japonais, au moment de la plus haute splendeur de la civilisation de Heian. Elle écrit :

“Parmi les époques, j’aime le premier mois, le troisième mois, les quatrième et cinquième mois, le septième mois, les huitième et neuvième mois, le douzième mois ; tous ont leur charme dans le cours des saisons. Toute l’année est jolie”.

Je n’ai pas un seul mot à ajouter à ce qu’a dit Sei Shônagon. Rien. Ou peut-être juste ceci : le deuxième, le sixième et le dizième mois !
.
Quelques haikus de saisons

Posted in Confettis

Tags:

Permalink

Comme un léger parfum de tisane en fin d’après-midi…

reine_Luco_MargProv1219_1295_
Il y avait en fin d’après midi au Luco une belle lumière qui réchauffait la nuque de Marguerite de Provence (1219-1295)… Et il flottait dans l’air du soir comme un très léger parfum de tilleul qui sentait bon la tisane… Je me demande ce qu’elle pense du travail des sénateurs. Elle est comme moi : elle préfère ne rien dire.

Des siècles qu’on monte ce pauvre chameau en épingle !

chameau_aiguille3
.
J’ai encore entendu aujourd’hui un abruti dire qu’il “détestait les riches” et que n’importe comment ils iraient en Enfer… (si, vous savez bien, c’est cette vieille histoire biblique qui dit qu’il est “plus facile à un chameau de passer par le chas d’un aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu”. (Pour les nouveaux nés, je précise que c’est dans Matthieu 19:24, Marc 10:25, et Luc 18:25.).

Et, depuis des siècles, tout les abrutis gauchisants répètent cette ânerie en convoquant un pauvre chameau qu’on aurait mieux fait de laisser brouter en paix dans le désert.

Le problème c’est que l’araméen a été traduit en grec par des gens très approximatifs et que – comme les mots se ressemblent – (à l’écrit comme à l’oral), ils se sont carrément mélangé les pinceaux : kamelos1 kamélos veut en effet dire chameau ; et kamilos veut dire câble (genre grosse corde de navire)

Donc c’est super simple : il est plus difficile à un riche qu’à un gros câble de navire de passer par le trou d’une aiguille. C’est tout et c’est très clair. Mais il n’y a pas et il n’y a jamais eu de chameau ! Et on ne voit d’ailleurs pas ce que viendrait faire ce malheureux chameau dans cette affaire de couture et pourquoi cet abruti voudrait passer par le chas d’une aiguille en plein désert… Mais bon, les deux mots grecs sont très proches et donc les gens racontent des conneries sur les riches et répètent inlassablement cette annerie qui ne semble avoir gêné personne depuis des siècles et des siècles. Les gens broutent vraiment n’importe quoi. Mais moi ils commencent à me pomper l’air sérieusement.


C’est mon cher oncle le pasteur Pierre C. qui m’a mis sur la piste et précisé que cette traduction était confirmée par le Dictionnaire grec-français de Maurice Carrez et François Morel. Je suis donc heureux de pouvoir corriger cette ânerie qu’on répète depuis des siècles. Ouf, ça fait du bien :-)

———
[j’en avais déjà parlé dans un vieux post de 2004 mais l’abruti de midi m’incite à le remettre dans le circuit].

%d bloggers like this: