Mais qui a donc intérêt à chloroformer nos oies du Capitole ?

oies_capitole-A
.
J’écoutais Nina Companeez sur France-Culture tout à l’heure qui disait en gros (je dînais dans ma cuisine et ai donc pris au vol) :

guillemets_noirs_2_left Je n’ai jamais compris le militantisme. Pour moi c’est simplement être soi et ne pas sucomber à des diktats, quels qu’ils soient. Je n’ai pas aimé mai 68, parce que je n’aime pas qu’on se promène avec des pancartes. Je n’aime pas qu’on défile pour ces choses là…. Pour moi la liberté on se la gagne, on se la prend !guillemets_noirs__2_right

Et je me disais : mais pour que les gens se gagnent et prennent leur liberté, justement, encore faut-il qu’ils sachent qu’on leur a volée. Mais, chut ! c’est le grand silence : personne ne leur dit la vérité des dangers qui arrivent. On leur cache la vérité des chiffres : ceux de la dette, ceux du chômage, ceux des prélèvements, ceux de leur retraite qu’ils ne percevront jamais, ceux des systèmes sociaux qui s’effondrent… Et donc ils pensent qu’en défilant avec des pancartes, l’État-Providence va continuer leur donner ce qu’ils demandent ! Parce que, leur dit-on, c’est un système génial que le monde entier nous envie (alors qu’il prend l’eau de toute part et ne tient plus que sous perfusion de la dette).

Le danger, aujourd’hui, ce n’est pas le bruit des bottes, c’est le terrifiant silence des pantoufles !

Le silence terrifiant des médias qui anesthésient, qui chloroforment les gens et les empêchent de comprendre ce qui se passe vraiment. Les journalistes leur parlent de fadaises et les endorment au moment même où il faudrait les éveiller pour leur permettre de comprendre, de se lever et de réagir …

Tout le monde connait les oies du Capitole qui ont donné l’alerte et sauvé Rome de l’invasion gauloise menée par Brennos… Pour commémorer cet événement, les Romains organisaient tous les ans une procession où une oie sacrée était transportée sur une litière luxueuse (j’aime bien ça) pendant que des chiens étaient crucifiés vivants sur des poteaux de sureau (ça je n’aime pas du tout mais bon, c’est la légende) : les chiens payaient pour leur négligence et n’avoir pas aboyé quand le Capitole était menacé…

oies_capitole-B

.
Moi j’aboie comme un âne sur ce blog depuis des années, mais comme nous sommes entourés d’ autruches , je vous pose la question à vous :

Où sont nos oies du Capitole aujourd’hui ?

Qui actionne les gyrophares sur tous les problèmes dramatiques qu’il faudrait affronter les yeux grand ouverts au lieu de roupiller comme des marmottes ?

Les politiques ? La bonne blague : ils n’osent même pas avouer la vérité aux Français sur leur naufrage économique et financier : ils mentent sur la dette, ils mentent sur le chômage, ils mentent sur la ruine des retraites, ils mentent sur la formation professionnelle, ils mentent sur l’effondrement des systèmes de protection, l’avancée du communautarisme religieux, la sécurité, l’immigration etc … (allez je n’allonge pas la liste vous l’avez tous en tête et elle donne la migraine).

Les journalistes ? Allons donc : depuis des annnées, ils ne font que relayer complaisemment les mensonges du pouvoir, quel qu’il soit, pour continuer à exister sous les projecteurs avec les avantages attachés à leur carte de presse. (ce que je pense d’eux ici)

Les lanceurs d’alerte ? vous avez vu ce qu’ils ont fait de Snowden et des autres ! Donc rien à attendre de ce côté là non plus. Les dirigeants n’aiment ni les whistleblowers, ni les Cassandres, ni ceux qui disent la vérité avant l’heure. Ces défenseurs de la liberté réfugiés sur internet sont pour nos dirigeants des empêcheurs de tourner en rond qu’il faut faire taire et éliminer. C’est le cas en politique (si vous n’êtes pas conforme à la pensée unique, vous êtes qualifié de nauséabond , pratiquement une balle dans la nuque) ; c’est aussi le cas en économie (si on vous dit que la dette abyssale ne coûtera pas un centime il ne faut surtout pas poser la question et demander une explication).

Alors qui ? … Eh oui, c’est bien ce que je pensais : vous ne pouvez pas m’indiquer une seule oie à l’horizon. Et donc, peut-être que comme chez les Romains, on va crever comme des chiens et payer pour n’avoir pas aboyé quand le Capitole était menacé.

Peut-être il y aura un dernier sursaut qui réveillera les consciences ? Sinon c’est à désespérer car il ne faut pas s’imaginer que la déroute économique et sociale qui s’annonce fera danser les gens dans les rues : je pense que ce sera plutôt dur, et que les CRS et les pompiers auront du boulot pour protéger les vitrines et éteindre les bus qui brûlent ! Mais bon, comme disait Bob Dylan it’s a hard rain’s a gonna fall … Ce déluge aura au moins du bon s’il permet de nettoyer un peu les écuries d’Augias. Peut-être dans le sang, mais bon, au moins ça nettoiera…

Allez, ne perdez surtout pas courage ! (puisqu’ils vous assurent que tout va bien il faut les croire, non ?

Ils ne voient rien et n’entendent rien !

3 responses to “Mais qui a donc intérêt à chloroformer nos oies du Capitole ?

  1. timothee

    its very good

  2. Pingback: Tous ces “communicants” qui discréditent la parole publique | Switchie5

  3. Pingback: Tous ces « communicants » qui discréditent la parole publique | Contrepoints

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: