Guerres : il va falloir apprendre d’urgence les langues étrangères. Ce sera utile dans les prochains camps.

camps_eur
.
Hier — après les nouvelles où ils agitaient le spectre d’une nouvelle guerre en Crimée — je suis tombé sur un entretien de Stéphane Hessel qui évoquait la poésie… “Elle sert beaucoup dans la vie, affirmait-il, car elle permet de s’évader”… Continue reading

Je suis pour envoyer au Parlement un commando de comptables de la Cour des comptes en tenue léopard !

guerre_marianne_A
.
Au moment où on annonce une intervention internationale en Centrafrique, la guerre au Mali n’est toujours pas terminée. Pour entrer en guerre, une décision Présidentielle suffit. Pour prolonger l’intervention au-delà de 4 mois, il faut faire voter le Parlement (ça a été fait le 22 avril dernier). Donc on lance la guerre, on la prolonge mais on ne nous dit pas quand on l’arrête. Et surtout, on ne nous dit jamais combien elle coûte. Ni comment on fait pour la financer alors que la France n’a plus le sou et que la loi de programmation militaire met les armées au régime sec. Est-ce vraiment ce qu’on appelle une démocratie parlementaire transparente ? Continue reading

Mais quel rapport y a t-il entre la guerre au Mali et la maladie d’Alzheimer ?

vieux
.
Ce n’est pas parce qu’elle ne fait plus la une des journaux que la guerre au Mali est terminée. Pour entrer en guerre, une décision Présidentielle suffit. C’était l’opération Serval, lançée le 11 janvier, qui a permis à François Hollande d’être accueilli en héros à Tombouctou le 2 février 2013. Mais pour prolonger l’intervention au-delà de 4 mois, il faut faire voter le Parlement (ce qui a été fait le 22 avril dernier : pas un parlementaire ne s’y est opposé). Très bien : on lance la guerre, on la prolonge mais on ne nous dit pas quand on l’arrête vraiment. Mais, naturellement, il faut la payer (alors qu’on n’a plus de sous et que la loi de programmation militaire va, dans les jours qui viennent, mettre les armées au régime sec).

Continue reading

Tenir un blog et entendre à la radio la rumeur du monde …

ernst_Junger

.
Quand on écoute les nouvelles et qu’on entend la fureur du monde, l’interminable bétise des hommes, les conflits, les meurtres, la violence, la barbarie, les guerres… on se dit qu’écrire un blog futile est non seulement dérisoire mais presque totalement déplacé. Peut-être faudrait-il juste fermer boutique, éteindre son ordinateur et se retirer dans une cellule pour prier avec les moines…

Ce soir, à la radio, c’étaient non pas des bruits de bottes comme on disait à l’époque, mais la fureur annoncée des tomahawks qui allaient bientôt s’abattre sur la Syrie. Curieusement, je lisais aujourd’hui même le Journal d’Ernst Jünger que je m’étais acheté hier. Le 25 juin 1943, il est à Paris, et voici ce qu’il note :

Continue reading

%d bloggers like this: